Non classé

Les affiches mettant à l’honneur le champagne et le vin

On attribue l’apparition des affichages publicitaires à la première moitié du XIXe siècle. Rapidement, des affichages faisant la réclame de boissons alcoolisées apparaissent. Elles concernant d’abord des médicaments vendus en pharmacie et contenant de l’alcool.

Mis à part les fabricants de vin Désiles “un vin délicieux qui fait du bien aux faibles et pas de mal aux solides, au contraire”, selon la publicité de 1908.

De nouvelles Affiches de réclame d’alcool apparaissent. On voit des affichages faisant la promotion de l’absinthe, du vin de Frileuse, ou des apéritifs fabriqués comme la Suze à base de gentiane, ainsi que des vins cuits tels que le Bartissol.

La loi règlemente les affichages concernant les boissons alcoolisées

C’est dans la continuité de la loi Théophile Roussel, promulguée en 1873, que les représentants des ligues de tempérance obtiennent du ministre Raymond Poincaré en 1895 l’introduction à l’école d’affichages antialcooliques.

La loi Evin a interdit la publicité pour les alcools à la télévision ou au cinéma mais a autorisé l’affichage, à condition de porter une mention d’avertissement tel que “l’abus d’alcool est dangereux pour la santé”.

Hormis sur les sites liés au sport ou destinés à la jeunesse, la publicité pour les alcools est autorisée sur internet. C’est ainsi que l’on a vu apparaître en 2019 une série de publicités initiées par les vignerons Champagne faisant la promotion du prestigieux vin aux fines bulles, suggérant la combinaison avec des “plaisirs sucrés”.

Les plus belles affiches d’alcool

Pour le plus grand bonheur de ceux qui s’intéressent à l’histoire des affiches et les amateurs d’affichages faisant la réclame de champagnes , de vins ou d’alcool en général, il existe de magnifiques collections permettant de décorer sa maison avec goût.

On peut citer notamment de superbes affiches de la Belle Époque comme celles faisant la publicité de l’absinthe Robette, des bières de la Meuse, du champagne Damery d’Epernay, P. Drouet ou Taittinger. On peut citer également les affiches pleines de fraîcheur des vins de vins de France ou du beaujolais nouveau Georges Dubœuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ashe