Non classé

Pourquoi envisager les champagnes sans alcool ?

L’amour du champagne et du bon vin se hissent facilement au rang d’art. Qu’on en accompagne chaque repas ou qu’on en déguste des flutes de temps à autre, le champagne peut apporter du prestige à toutes les circonstances.

Ceci dit, comme toute chose, il y a des conditions dans lesquelles le champagne ou le vin doivent être tenus à distance pour diverses raisons. Rappelons donc les circonstances au cours desquelles, il faut savoir se priver de ce noble plaisir pour le bien-être de tous.

La boisson responsable

Ce n’est pas uniquement le vin ou le champagne, mais toutes les boissons alcoolisées qui doivent être consommées avec modération et de manière responsable. L’une des situations à risques lorsque l’on a trop bu est celle de la conduite automobile. Aucune personne ne devrait prendre le volant en état d’ébriété avancée.

C’est d’ailleurs un point sur lequel de nombreux producteurs et grands distributeurs insistent. Il en va de même pour le champagne, le vin et toute autre boisson alcoolisée. Lors des soirées confortablement arrosées, il faut prendre les dispositions nécessaires pour éliminer tout risque.

A la suite d’opérations chirurgicales

Il est déconseillé de boire du vin ou du champagne après une chirurgie. En règle générale, on recommande d’attendre une à deux semaines avant de s’y remettre.

Ou tout au moins, d’avoir terminé les traitements anti-douleur pour éviter toute combinaison dangereuse.

De plus, l’alcool a toujours une incidence sur le système immunitaire. Boire pendant la période de récupération, c’est épuiser son système immunitaire alors qu’il est déjà surmené à combattre les agents pathogènes qui tentent de s’infiltrer à travers les plaies. D’ailleurs, des marques comme motiva france déconseillent clairement toute prise d’alcool après la pose de leurs implants.

Quelles alternatives envisager ?

On peut comprendre sans peine que se priver de vin et d’alcool pendant une longue période peut-être rude. Fort heureusement, il est tout à fait possible de concilier son envie tout en protégeant sa santé. Que ce soit après une opération chirurgicale ou que vous soyez conducteur attitré pour une soirée arrosée, vous pourrez envisager les champagnes sans alcool.

Pour les champagnes sans alcool le paysage est assez fécond. Plusieurs marques se sont lancées dans cette démarche avec plus ou moins de succès. Les mousseux sans alcool font bon usage de bulles et d’effets d’effervescence pour reproduire la sensation pétillante de ces boissons festives.

Quant aux vins sans alcool les résultats sont plutôt mitigés. Après tout, la terminologie est claire. En cas de désalcoolisation et de désucrage prononcés, le terme “boisson issue de raisin” ou “boisson issue de vin partiellement désalcoolisé” doit apparaître. Pour cause : l’alcool est un élément essentiel de l’équilibre qui donne au vin son arôme et ses nuances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ashe